pokémon.pixel.art
pokémon.pixel.art Index
 
Menus du Forum :
 S’enregistrer


Sujet précédent :: Sujet suivant

Que pensez vous de cette fic ?
Elle est nulle !
33%
 33%  [ 1 ]
Elle me fait rougir de honte !
0%
 0%  [ 0 ]
De grandes modifications sont envisageables ...
0%
 0%  [ 0 ]
Bof ...
0%
 0%  [ 0 ]
Pas mal !
0%
 0%  [ 0 ]
Je l'aime bien mais sans plus.
0%
 0%  [ 0 ]
Elle est géniale !
66%
 66%  [ 2 ]
Total des votes : 3

Auteur Message
Parme
Modérateur

Hors ligne
Informations
Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 81
Localisation: Nowhere.
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre
Votre Pokémon préféré?: Lugia, sans hésitati

MessagePosté le: Jeu 3 Nov - 23:26 (2011) Sujet du message: Anatole, ce cher gueux ambitieux. [Validée, 2 chapitres] Répondre en citant

Description :

"Les humains n'ont qu'à tous crever !"

Telle est la réplique favorite d'Anatole le Rattata, qui estime que les "grands bipèdes" n'ont pas leur place dans l'univers. Il leur voue une haine sans frontière. Anatole ne supporte plus les actes irresponsables des humains et souhaite se débarrasser d'eux. Il est prêt à utiliser n'importe quelle méthode. L'ennui, c'est que la majorité des Pokémon de son entourage son contre sa pensée. Et conquérir le monde est encore plus ardu quand le seul Pokémon qui accepte de vous accompagner est un abruti fini.

Amateurs d'humour sophistiqué, passez votre chemin ! Cette fic est plutôt vulgaire, à l'image de ses personnages. Humour imbécile et facile droit devant !"


Chapitre 1 : Anatole, le meilleur orateur du siècle.


Dans les caves d’une vieille ferme désaffectée dans le bois du comté de Trouduc-Paumé, une série de couinement se fait entendre. Une horde de Rattata s’est rassemblée dans les anciennes réserves à grain du bâtiment. Chaque année, le groupe de rongeurs s’installe dans la vieille grange pour y bouffer tout ce qu’ils trouvent, que se soient comestible ou non, se… euh… faire-ce-que-vous-savez avant de passer l’hiver ailleurs en ne laissant derrière eux que les restes de leurs repas et leurs déjections. Un des Rattata escalade une caisse et s’adresse à la foule :

«Ra ra tata rata rattata !»

Comment ça, vous ne parlez pas Pokémon ? Alors puisque vous êtes si difficiles, je veux bien vous proposer une partie doublée du dialogue (mais les calembours ne serons pas traduits, na !) :

«Mes très chers frères, comme vous le savez, nous vivons auprès des humains depuis des millénaires. Nous avons toujours été tolérants avec eux. Ils faisaient régulièrement des bêtises, mais nous avons toujours fermé les yeux. Mais la destruction de notre second foyer est la goutte qui a fait déborder le vase ! Les humains se croient tout permis ! Chaque année, ils détruisent nos maisons, pillent notre nourriture et tuent des milliers d’entre nous ! Ils ont dépassé les bornes ! Il faut agir !», couina le Rattata.
Il espérait que la foule l’acclame, mais c’est à peine si ses compagnons s’étaient arrêtés de manger. Un des rongeurs se lève et demande :

« Euh … Qu’est-ce qu’on peut faire ?»

«Comme disait mon grand oncle Séraphin (paix à son âme), «Aux grands maux, les grands remèdes.»», répond le Rattata du haut de sa caisse. «Nous devons-»

«Acheter un dictionnaire !», l’interrompt un de ses amis.

«Faire caca dans notre assiette !», s’exclame un de ses frères.

«Mâcher du carton !», rugit un jeune Rattata.

«Abruti, on le fait déjà et en plus, c’est pas bon !», rétorque un Rattata plus âgé.

«Peut-être mais moi j’aime bien.»

«Il faut bannir les kévins de notre communauté !», hurle un autre rongeur.

«Hé, pourquoi toujours moi ?»

«Ta gueule, Kévin !»

«Immigrer en Colombie !»

«Mais nan, en Australie !»

«Non, rien de tout cela !», reprend le Rattata révolutionnaire, ou pas tant que ça. «Nous devons …»
Il marque une pause dramatique pour mettre son public en haleine.

«IL FAUT EXTERMINER TOUS LES HUMAINS !», annonce-t-il avec un sourire carnassier aux lèvres.

«Bien sûr, avant de les tuer, on les réduira en esclavage ! Ils devront nous apprendre la civilisation, nous apprendre à faire du feu et à le maitriser. Grâce à eux, nous fabriquerons nos propres armes et nous apprendrons à nous en servir. ON DETRUIRA LES HUMAINS AVEC LEUR PROPRE CULTURE POUR DOMINER LE MOOOOOOONDE, MOUHAHAHA !»

Là encore, le public reste silencieux. Un des petits Pokémon se lève, soucieux.

«Et pour le grain ? Comment on le trouvera ?»

«C’est très simple ! Les humains nous apprendrons à le cultiver !», lui répond le Rattata ambitieux.

«Ça veut dire qu’on ira plus le voler dans les granges ?!», s’inquiète un gosse.

«Si on ne va plus le voler, alors moi, je dis non !»

«Plutôt la mort !»

«Anatole, tu n’es qu’un charlatan !»

Les Rattata se dispersèrent, laissant Anatole (le Rattata sur sa caisse) tout seul.

«Avec des crétins pareils, ce n’est pas gagné !», pense Anatole, déçu.
«Il me faut des Pokémon persuasifs mais costaud. Je devrais bien trouver ça dans le bosquet.»

Le rongeur se glisse hors de la cave par une petite fenêtre ouverte. Pas de bol, elle se referme sur lui. Les autres Rattatas meurent de rire en voyant le derrière d’Anatole coincé sous la lucarne ! Il y en a même certains qui s’étranglent avec leur salive. D’autres se roulent par terre parce qu’ils ont mal au ventre à force de rire. Anatole se dégage et s’enfuit dans la forêt, fou de rage.

«Rah ! Ils me le payeront ! Oui, ils me le payeront !», rumine-t-il.

«Bientôt, c’est moi qui me moquera d’eux ! Ils ne me croient pas … Mais rira bien qui rira le dernier, comme disait mon aïeul.»

Le Rattata observe le moindre Pokémon avec attention. Seulement, à part des Chenipan et des Nidoran, il n’y a rien d’autre comme créature. Et ça ne suffit pas pour lever une armée. Anatole décide d’employer les grands moyens.

«Salut Chenipan !»

«Salut Nidoran ! Comment ça va ?»

«Ca va très bien ! Et toi ?»

«Oh tr- Attention, voilà Anatole !»

Anatole fait irruption dans la clairière où jouaient deux jeunes Pokémon : Chenipan et Nidoran. Ces deux petits étaient les souffre-douleurs d’Anatole quand il était victime des moqueries des autres. Car quoi de mieux que deux Pokémon faibles pour calmer ses nerfs ? On peut leur taper dessus, leur crier dessus, les attacher à un arbre, les racketter … Que du bonheur pour tout sale con confirmé.

«Salut les nains !», se moque Anatole. «Quoi de neuf ?»

«Oh, rien, rien …», répond Chenipan.

«Tant mieux pour vous.», grince le Rattata. «Dîtes-moi, vous deux, vous ne connaissez pas des Pokémon costauds qui pourraient me rendre un service ?»

Chenipan et Nidoran font mine de se creuser la tête. Anatole s’impatiente :

«Alors, c’est pour aujourd’hui où pour demain ?! Si vous ne trouvez rien, je vous jette à l’eau !», hurle-t-il en désignant un petit cours d’eau qui traverse la prairie.

«P-p-p-pitié ! Je ne sais pas nager !», supplie Chenipan.

«Je … Je connais quelqu’un …», hésite Nidoran.

«Qui ? Parle ! Sinon je te fais avaler un sac entier de baies Pommo ! Tu sais, celles qui sont très acides et tellement épicée qu’elles donnent envie de pleurer …», menace le Rattata.

«Glps ! Il y a les frères Persian qui vivent au bord du Marais-qui-pue …Ils acceptent n’importe quel travail tant qu’on les paye bien et qu’on ne vante pas leurs … Exploits.»

«Ce sera suffisant, merci.», siffle Anatole. Ce dernier s’éloigne, laissant les deux petits seuls.

«C’est pas très sympa de l’avoir envoyé chez «eux» …», gémit Chenipan.

«Il l’a bien mérité.», rétorque Nidoran.











Chapitre 2 : Escapade au Marais-Qui-Pue, ou comment Nestor rejoignit la cause d'Anatole


[b]«Berk ! Je me demande quel genre de cul-terreux peut bien habiter ici !», s’exclame Anatole une fois arrivé au marais.

Quoi ? Vous avez la sensation d’avoir raté quelque chose ? Ben ‘fallait se pointer à l’heure, les gars ! Je ne vais pas répéter aux retardataires comment Anatole échappa de justesse aux griffes d’un Dracolosse enragé … Ni comment il le pourfendit et sauva la Princesse Nouille et …

Il n’a jamais fait ça, ton héros bidon !

Oups, j’ai dû lire le résumé de «Princesse Nouille et Prince Ravioli contre le méchant Boubouli» sans le faire exprès ! Milles excuses … Bon, continuons :

Anatole regarde autour de lui. Le marais poisseux s’étend à perte de vue. On raconte que même les Grotadmorv fuient ce marais tellement il a été pollué par les déjections radioactives que les Miasmax déposent par ici à chaque période de migration. C’est pourquoi chaque année, le marais déborde un peu plus et empeste plus. Des bulles de gaz dangereux se forment à la surface de l’eau ( ?) avant d’éclater dans un bruit affreux. Le son ressemble à la voix de Justin Bieber pendant sa puberté …

On avait dit : pas de vannes sur Justin Bieber !


T’es marrant, toi ! Comment tu veux que je fasse une fic humoristique sans blagues anti-Bieber ? Bon, ben tant pis, ce sera moins drôle alors !

Aucun arbre ne pousse dans le marais. Même les chardons n’y survivraient pas ! Je peux vous assurer que la description du marias est très fidèle, et que c’est dommage que vous n’ayez pas l’odeur en prime. Ah oui, il y a un moyen : laissez macérer une vieille chaussette sale portée pendant trois semaines dans un mélange fait avec de la pisse de jument, des poils de chats, des blancs d’œuf pourris et des choux de Bruxelles pendant un mois et ça vous donnera une vague idée de la puanteur du bourbier.


Surmontant son dégoût, Anatole met la patte sur une planche ancrée dans la boue, sensée faire office de passage à gué. Mais, finalement, la planche n’est pas ancrée ! Preuve : la planche glisse sous les pattes du Rattata qui tombe à l’eau ( ?). Ce dernier peste, attrape une la planche et se hisse dessus. Puis, il se débarbouille la figure, sur laquelle est collé un vieux déchet. Pendant qu’il se lave avec sa salive, il entend un craquement … La planche sur laquelle il se tient vient de céder ! Anatole a tout juste le temps de sauter sur une moitié de la planche … Pas de bol, c’est celle qui est encore plus rongée par l’acide contenu dans l’urine de Miasmax qu’il a choisi ! Après de multiples acrobaties sur son rebut de bois, le Rattata arrive enfin sur l’autre rive du marais qui pue. Au bord de la tourbe se trouve une cabane miteuse construite avec du bois mort tellement pourri que si quelqu’un éternuait à côté, les murs s’effondreraient. Anatole s’approche doucement de la porte et frappe. Cette dernière tombe à l’intérieur du minuscule hall d’entrée. Elle n’avait pas de charnières. Le Rattata entre dans la vieille cambuse. Seule une table, faite avec le même bois que les murs, c'est-à-dire vieux et rongé par les champignons, trône au milieu de la pièce. Deux vieux bols sont posés dessus, contenant des petits ossements. Les restes du repas des propriétaires, sans doute. Seulement, dans cet état, impossible de savoir quelle pauvre Pokémon a été le plat de résistance. Soudain, une patte griffue s’abat sur Anatole et le cogne au sol. Un Persian tout fripé vient de lui sauter dessus.

«Dis-donc toi, tu ne sais pas lire ?», grince le chat d’une voix rauque. «Il y a marqué « Propriété Privée» sur la porte d’entrée !»

Effectivement, sur la porte, il y a des traces de peintures écaillées, mais illisibles.

Un deuxième Persian entre dans la pièce. Il est encore plus maigre que l’autre, et il lui manque un œil. Des vieilles cicatrices infectées sont visibles au dessus de son œil manquant.

«Frérot, que se passe-t-il ici ?!», rugit ce dernier d’une voix grave.

«Il y a un rat qui est entré, qui à défoncé la porte et qui a souillé le plancher avec son urine !», lui répondit l’autre.

«Désolé, mais vous m’avez fait peur …», gémit Anatole pour tenter de se justifier.

Le Persian Borgne et son frère se regardent dans les yeux puis éclatent de rire. Leur rire est sinistre et grinçant, comme la voix de J- … Euh, de qui-vous-savez.

«Tu entends ça, le Borgne ? On lui fait peur ! Le pauuuvre … Hahahahark !», ricane Frérot.

«Ouihihihihiiiirk … Hum, bon, soyons sérieux. Qu’est-ce qui t’amène chez nous, rongeur ?»

«Euh … J’en ai marre des humains et euh … Je pensais qu’euh …», balbutie Anatole.

«Attend, tu viens nous demander de t’aider à nous débarrasser des humains ?!», demande le Borgne.

Le Rattata hoche la tête.

Frérot fait un magnifique facepalm et hurle : «Abruti ! Tu veux aller te battre contre les humains et leur technologie ? Contre leur feu et leurs armes ? Tu tiens à ce qu’on meurt tous ?! Je tiens à ma peau, moi ! Disparais !»

Le Borgne se jette sur Anatole et le flanque dehors.

«Heureusement que tu nous as fait rire ! Sinon, tes os nous auraient servis de cure-dents !», rugit Frérot avant de claquer la porte.

Humilié, rossé et bredouille, Anatole est convaincu qu’il devrait rentrer chez lui et abandonner, subir les moqueries des autres. Il peste aussi sur les deux petits Pokémon qui l’ont envoyé dans ce marais putride ! Soudain, il entend des cris. Un Malosse en fuite portant une dinde rôtie dans sa gueule le double, tandis que dans son dos, un vieux fermier rabougri agite une fourche en hurlant.



Quoi ? Vous vous attendiez à ce que j’explique pourquoi le fermier poursuivait le chien ? Vous n’êtes pas assez intelligents pour comprendre par vous-même ?! Ben allez-vous faire voir, je ne vais pas vous expliquer ! Le Malosse se trouve refuge dans un terrier de Goupix abandonné, Anatole saute dans le premier fourré à proximité et le vieux fermier poursuit sa route, furieux comme un Léviator. Une fois que le danger est écarté, Anatole émerge de son buisson et va retrouver le Malosse, tout tremblant dans le terrier.

«Salut, mon frère ! Les humains t’importunent ?»

«Oh oui. Beaucoup.», répond le Malosse.

«Tu aimerais que ça cesse ?», continue Anatole.

«Oh oui.»

«Alors je vais t’aider à te débarrasser d’eux ! Es-tu d’accord ?»

«Oh oui.»

«Tu peux arrêter de répéter «Oh oui» ?», demande le Rattata, agacé.

«Oh ou- … Je veux dire, bien sûr !»

«Bon. Voilà mon plan : moi, j’organise toutes les opérations et toi tu t’occupes des humains !», annonce Anatole comme si le Malosse savait parfaitement de quoi il parlait.

«Euh, d’accord mais … Je fais quoi ?», demande le Malosse, perdu.

«Ben, tu tues les humains pardi ! A quoi pensais-tu ?»

«Bah non, on peut pas les tuer.»

«P-p-p-p-pourquoi ?!», bégaie Anatole, très déçu.

«Leur dinde est trop bonne.»

Le Rattata ambitieux se frappe la figure avec le plat de sa patte et hurle :

«Mais ils nous apprendront à le faire comme eux, abruti !»

«C’est vrai ?»

«Oui.»

«Vrai de vrai ?»

«Oui !»

«Vrai de vrai de vrai de-»

«OUI ! PUISQUE JE TE LE DIS ! FERME-LA !»

«Alors je suis d’accord !», aboie le Malosse en battant de la queue.

«Bon, je peux au moins connaître ton nom ?», demande Anatole.

«Je m’appelle Nestor !», lui répond le chien de feu, enthousiaste.

«Nestor … Hmm … Ben, habitues-toi vite au nouveau nom que je vais te donner : Abruti.», réfléchit le Rattata.

«J’aime bien ! Euh, et c’est quoi votre nom ?»

Anatole hésite. Il n’ose pas dévoiler son véritable nom devant son nouvel acolyte. Il a envie de paraître plus intelligent et plus crédible que lui. Son ego maltraité a besoin de ça.

«Tu ne peux pas connaître mon vrai nom. Appelle-moi seulement Patron.», répond simplement le Rattata.

«D’accord Patron ! Je vous suivrai partout où vous irez ! On va bien rigoler !»

«Rira bien qui rira le dernier …», pense Anatole en ricannant.

_________________


Et en plus, je n'ai même pas besoin d'ajouter le suffixe "PA" derrière mon pseudo, il y est déjà (Parme)


Dernière édition par Parme le Sam 19 Nov - 23:06 (2011); édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité


Informations



MessagePosté le: Jeu 3 Nov - 23:26 (2011) Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Moyado
Administrateur

Hors ligne
Informations
Inscrit le: 03 Oct 2011
Messages: 195
Localisation: Sur ma chaise :D
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Votre Pokémon préféré?: Munja et sa famille.

MessagePosté le: Ven 4 Nov - 19:42 (2011) Sujet du message: Anatole, ce cher gueux ambitieux. [Validée, 2 chapitres] Répondre en citant

C'est trop marrant, vivement les chapitre suivant §D
_________________
Je suis une daube en GFX %D


Celle là n'est pas de moi (normal elle est bien faite)

Merci a Parme pour cette signature sans que je lui en demande : D
Revenir en haut
Parme
Modérateur

Hors ligne
Informations
Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 81
Localisation: Nowhere.
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre
Votre Pokémon préféré?: Lugia, sans hésitati

MessagePosté le: Ven 4 Nov - 19:52 (2011) Sujet du message: Anatole, ce cher gueux ambitieux. [Validée, 2 chapitres] Répondre en citant

Okay, ça me fait plaisir.
_________________


Et en plus, je n'ai même pas besoin d'ajouter le suffixe "PA" derrière mon pseudo, il y est déjà (Parme)
Revenir en haut
Falcon-21
Modérateur

Hors ligne
Informations
Inscrit le: 03 Oct 2011
Messages: 67
Localisation: Ici même
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Votre Pokémon préféré?: Cizayox !!!!

MessagePosté le: Mar 15 Nov - 16:54 (2011) Sujet du message: Anatole, ce cher gueux ambitieux. [Validée, 2 chapitres] Répondre en citant

J'adore !Tu as du talent ! Okay
Mort de Rire
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Parme
Modérateur

Hors ligne
Informations
Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 81
Localisation: Nowhere.
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre
Votre Pokémon préféré?: Lugia, sans hésitati

MessagePosté le: Mer 23 Nov - 16:02 (2011) Sujet du message: Anatole, ce cher gueux ambitieux. [Validée, 2 chapitres] Répondre en citant

Merci Falcon ^^
_________________


Et en plus, je n'ai même pas besoin d'ajouter le suffixe "PA" derrière mon pseudo, il y est déjà (Parme)
Revenir en haut
Moyado
Administrateur

Hors ligne
Informations
Inscrit le: 03 Oct 2011
Messages: 195
Localisation: Sur ma chaise :D
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Votre Pokémon préféré?: Munja et sa famille.

MessagePosté le: Lun 28 Nov - 17:07 (2011) Sujet du message: Anatole, ce cher gueux ambitieux. [Validée, 2 chapitres] Répondre en citant

J'avait pas lut le 2éme chapitre, il roxxe du canard Very Happy Un humours simple, mais marrant, la description est cool, on est plonger dedans, on peut s'imaginer la scène, alors que l'on a pas pourtant une foule de détail, tu vas a l'essentiel.

Bref, Chapitre 2 aussi bien que le 1er Very Happy
_________________
Je suis une daube en GFX %D


Celle là n'est pas de moi (normal elle est bien faite)

Merci a Parme pour cette signature sans que je lui en demande : D
Revenir en haut
Parme
Modérateur

Hors ligne
Informations
Inscrit le: 02 Nov 2011
Messages: 81
Localisation: Nowhere.
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre
Votre Pokémon préféré?: Lugia, sans hésitati

MessagePosté le: Lun 28 Nov - 17:49 (2011) Sujet du message: Anatole, ce cher gueux ambitieux. [Validée, 2 chapitres] Répondre en citant

L'humour simple est fait exprès ^^
_________________


Et en plus, je n'ai même pas besoin d'ajouter le suffixe "PA" derrière mon pseudo, il y est déjà (Parme)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé


Informations



MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:06 (2018) Sujet du message: Anatole, ce cher gueux ambitieux. [Validée, 2 chapitres]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Navigation :

Sauter vers:  
Moderation du Forum :
Supprimer - Déplacer - Verrouiller - Diviser
Que pouvez vous faire dans ce Forum ? :
 

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Easy blue by Fly Center
Powered by phpBB © 2001,2002 phpBB Group - Traduction par phpBB-fr.com